Du coup tic langage

Un vilain tic… de langage

Le Figaro, dans un article publié le 22 septembre 2017, met l’accent sur la locution « du coup » qui a pris peu à peu le pas dans les conversations, jusqu’à devenir un véritable tic de langage chez de nombreuses personnes et qui est parfaitement incorrecte.
Voilà, ce que relatait ce journal, il y a quatre ans ! À l’origine l’expression n’est pas incorrecte. Comme le rappelle l’Académie française « du coup » peut s’employer au sens propre. Exemple : « Un poing le frappa et il tomba assommé du coup ». On la retrouve en outre, correctement utilisée pour exprimer la conséquence. Exemple : « son moteur a explosé et du coup sa voiture a pris feu » la locution dans ce cas, notent les sages, a pour équivalent sémantique la formule « aussitôt ».
« Du coup » ne peut être un synonyme de « ainsi, de ce fait, donc, en conséquence, par conséquent, en partant de là… »
Alors, débarrassons-nous de ce vilain tic de langage et oublions-les « on ne sort pas ce soir. On fait quoi du coup ? » et « il ne veut pas manger de viande, du coup je lui ai donné du poisson », etc.
Du coup, je vous dis au mois prochain. Pardon ! Ainsi, je vous dis au mois prochain.
Gérard Guénier

CET ARTICLE VOUS A INTÉRESSÉ ?

Notez-le !

Note moyenne 2 / 5. Nombre de vote : 1

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier !

Pensez-vous que cet article soit utile ?

Suivez-nous sur les médias sociaux !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.