intercom Bernay terres Normandie Eure 27 Le Bernayen
|

L’Intercom recrute mais… pas trop !

« Petites villes de demain » est le programme concocté par l’État (cf. Le Bernayen N° 7) pour venir en aide aux villes vulnérables de moins de 20 000 habitants. L’État prend en charge 75 % du salaire d’un chef de projet susceptible, lui, d’aller chercher les aides de l’État et de ses divers organismes. Oui, c’est un peu kafkaïen…
En résumé : puisque ces élus sont déficients dans la recherche d’aides pour développer leurs villes l’État leur offre une personne qui fera le job.
Figurez-vous que l’intercom Bernay terres de Normandie – dont ses cinq villes (retenues au programme) : Bernay, Brionne, Beaumont-le-Roger, Mesnil-en-Ouche et Broglie – a publié une annonce pour ne recruter que deux chefs de projet. Eh oui ! un par ville, aurait été trop ambitieux.
J. N.

CET ARTICLE VOUS A INTÉRESSÉ ?

Notez-le !

Note moyenne 3.1 / 5. Nombre de vote : 27

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier !

Pensez-vous que cet article soit utile ?

Suivez-nous sur les médias sociaux !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.