télécom Bernay Normandie Eure 27 Le Bernayen
|

Les paradoxes de la télécom

En apesanteur dans la navette spatiale ISS, en orbite à 408 km de la terre, Thomas Pesquet tenait le 30 avril une véritable conférence de presse parfaitement audible.
Admiratif devant la prouesse de la communication extraterrestre, je n’ai pu m’empêcher, étant sur terre, de me demander une fois de plus, pourquoi je n’arrivais pas à joindre mon voisin qui habite à 150 m avec mon mobile ? N’est-ce pas paradoxal ?
Le sujet étant la télécommunication, que penser des plateformes téléphoniques qui, au-delà de vous déranger aux plus mauvais moments, vous coupent maintenant de tout contact personnel avec tel ou tel interlocuteur avec qui vous aimeriez échanger quelques mots.
Aujourd’hui, il faut surfer sur les touches : 1, 2, 3 ou 4 de son téléphone et, au bout d’un temps d’attente estimé à quelques minutes et jamais respecté, vous entendre dire : « tous nos conseillers sont actuellement occupés, merci de bien vouloir renouveler votre appel ». Ou, quand l’appel est payant, « restez en ligne un conseiller va prendre votre appel… » et le compteur tourne ! Eh, combien de fois, bercés par les Quatre saisons de Vivaldi, on raccroche en pestant et que fait-on ? On rappelle ! Il n’y a pas de doute, les plateformes sont en pleine forme !
Gérard Guénier

CET ARTICLE VOUS A INTÉRESSÉ ?

Notez-le !

Note moyenne 3 / 5. Nombre de vote : 22

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier !

Pensez-vous que cet article soit utile ?

Suivez-nous sur les médias sociaux !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.