Fibre optique Bernay Eure 27 intercommunalité Bernay terres de Normandie

La fibre optique nous embobine

Pour réussir un réseau de fibre optique, hors délais et hors budget, il suffit d’une pincée de département, un zeste de région et une poignée d’intercommunalités…
Ce cocktail politique où chacun à son mot à dire et chacun une place à cumuler en plus de ses fonctions se nomme : un syndicat mixte ouvert.

Les débuts du numérique haut débit dans l’Eure sont laborieux. La mariée n’étant pas assez belle pour les opérateurs privés, hormis les trois grandes villes de l’Eure, c’est finalement le Département qui, en 2005, va gérer le complément des infrastructures existantes. La gestion, l’exploitation et la commercialisation du réseau sont signées pour une durée de 15 ans avec NET 27, un groupement des entreprises CPOD et Groupe Altitude infrastructure. Hélas la situation financière de NET 27 se dégrade jusqu’à atteindre un résultat d’exploitation déficitaire de 2 millions d’euros.
En 2014 un plan ambitieux est mis en place avec la création d’un Syndicat mixte ouvert Eure Numérique. Doté de 133 millions d’euros par l’État, la Région, le Département et les intercommunalités de l’Eure il a pour objectif de mailler en haut débit 70 % du territoire eurois d’ici 2020.
Eure Numérique est chargée de l’aménagement d’une grosse partie du réseau en faisant appel à des entreprises ou groupements d’entreprises. Les réseaux des grandes villes Vernon, Louviers et Évreux étant pris en charge par les opérateurs Orange et SFR.
En 2017 est installé aux Granges un premier nœud de raccordement optique (NRO), sorte de local de concentration du réseau qui permet de faire le lien entre le réseau national optique et celui qui va vers les abonnés.
Trois ans plus tard et un investissement supplémentaire de 20 millions d’euros par la Région Normandie qui y adhère, le syndicat est rebaptisé à l’occasion Eure Normandie numérique. Le montant total des investissements a augmenté de plus de 50 % et s’établit désormais à 203 millions d’euros dont plus de 9 millions d’euros pour la seule intercommunalité de Bernay terres de Normandie. Les premières prises en fibre optique à l’abonné (de l’anglais : fiber to the home, FTTH) sont enfin posées à Bernay.

À ce jour à peine 32,7 % des logements bernayens sont « fibrés »

À ce jour à peine 32,7 % des logements bernayens sont « fibrés », alors comment expliquer un tel retard ? D’autant plus que la ville de Bernay était bien représentée, deux anciens maires de la ville y siégeaient. Hervé Maurey en était le président de 2015 à 2017 et Jean-Hughes Bonamy en est toujours le 2e vice-président depuis 2017.
Les raisons évoquées sont multiples. Le Syndicat mixte évoque la pénurie de fibres optiques et de main-d’œuvre, le manque de contrôle du fonctionnement des fibres et d’importante casse de fibres lors des manipulations par les prestataires de services et qu’enfin les particuliers et communes tardent à élaguer leurs arbres.
À croire que la ville de Pont-Audemer, fibrée à 80 % depuis 2019, a certainement plus de chance. Peut-être due à son maire Jean-Louis Destan, ex-président du département de l’Eure de 2001 à 2015 et président de la Communauté de commune de Pont Audemer de 1996 à 2013. À ce rythme-là, les Bernayens et les entreprises peuvent encore attendre 11 ans la joie de goûter au très haut débit numérique. Soyons toutefois optimistes, le président du syndicat mixte Eure Normandie numérique, Frédéric Duché l’annonce pour tous… en 2025.
Pollux

CET ARTICLE VOUS A INTÉRESSÉ ?

Notez-le !

Note moyenne 3.1 / 5. Nombre de vote : 28

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier !

Pensez-vous que cet article soit utile ?

Suivez-nous sur les médias sociaux !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.