Bernay Art histoire patrimoine culture
|

Histoire d’en pleurer

Les pleureuses existent depuis l’antiquité. Leurs rôles sont de feindre le chagrin lors de cérémonies funéraires souvent en contrepartie d’une rétribution.
On croyait ce rite en perdition, il n’en est rien. Il perdure à Bernay et a pris de l’ampleur. L’approche des funérailles du label Ville d’art et d’histoire, annoncées en 2022, a attiré de nouveaux adeptes provenant essentiellement du microcosme politique bernayen.
La « catastrophe » imminente, bien que peu probable, mérite une attention particulière. Le label Ville d’art et d’histoire, lancé il y a 36 ans, a un objectif louable : la décentralisation de la politique patrimoniale de l’État.
La commune doit s’approprier sa politique patrimoniale en mettant en place d’une part des acteurs qualifiés pour animer son architecture et son patrimoine (personnel qui peut être subventionné par la DRAC) et, d’autre part, s’engager à entretenir son patrimoine et produire un certain nombre d’activités pour ses habitants et touristes.
Mais, au grand dam de certains élus, il n’y a pas grande aide à attendre de l’État. Quelques subventions, quelques réunions et une publication sur le site internet, pas même responsive.
On se surprendrait à les comprendre, si peu pris en main par l’État, ils se retrouvent seuls à devoir prendre des initiatives.
Rassurons les élus de la Ville et de l’Intercom, les trois collèges de Bernay ne les attendent pas et frappent à la porte du service patrimoine si besoin et créent eux-mêmes des activités culturelles pour leurs élèves. Quant à l’office de tourisme, innovant en termes de promotion touristique, il vend désormais du cidre et des biscuits. De quoi mériter qu’on le rebaptisât de son ancien nom : syndicat d’initiative
La Rédaction

CET ARTICLE VOUS A INTÉRESSÉ ?

Notez-le !

Note moyenne 3.8 / 5. Nombre de vote : 4

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier !

Pensez-vous que cet article soit utile ?

Suivez-nous sur les médias sociaux !

A lire également

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.