De la clef au pied-de-biche !

De la clef au pied-de-biche !

La clef du succès contre un cambriolage n’est pas sous le paillasson. Quelques bons réflexes à adopter en cette veille de Noël.

«La nudité est le seul moyen de décourager les pickpockets » disait Philippe Bouvard.
Les cambriolages, sujet récurrent à Bernay comme partout. On s’interroge en lisant la presse au fur et à mesure de la progression et de la régression du phénomène. On remet généralement les causes sur les épaules d’autrui. Pourtant, il faut parfois peu de choses pour en réduire la probabilité, et il s’agit bien d’une action de prévention de chacun au quotidien. Le premier sujet tourne autour de cette très ancienne tradition de la clef cachée dans le pot de fleurs, sous le paillasson, derrière un volet de fenêtre, à proximité immédiate de la porte que cette clef est censée ouvrir.
Stop à cela ! Toute personne sensée sait où chercher une clef dans ces endroits tellement classiques, qu’ils alimentent la littérature depuis presque deux siècles.
Il s’agit d’acquérir des réflexes opposés. Une simple habitude à prendre avec un peu de discipline intellectuelle. Fermer son portail, ses fenêtres et verrouiller sa porte d’entrée, même pour une courte absence de 30 minutes. Il n’en faut pas plus pour un cambrioleur pour venir trouver ce qui l’intéressera en premier lieu : des bijoux, des espèces, du parfum et des objets de valeurs. Chambres et salle de bains sont en effet privilégiées dans des visites généralement très rapides. Par ailleurs, la prévention passe aussi par un investissement, pas forcément onéreux. Il existe des systèmes d’alarme fiables à prix beaucoup plus modérés qu’il y a 20 ans, des détecteurs de présence ou de mouvements, des caméras de surveillance vendues en ligne ou en magasins spécialisés à moins de 50 €, et qui se connectent très facilement en temps réel sur un téléphone portable. L’installation ne demande que peu d’outillage et de connaissances. Interrogez votre assureur si besoin, la majorité d’entre eux ont des solutions à prix modérés, fiables et d’installation rapide.
N’acceptez pas de laisser entrer des inconnus chez vous, y compris de faux vendeurs de calendriers. N’hésitez pas à demander une pièce d’identité ou un badge professionnel à tout démarcheur que vous ne connaissez pas.

Alertez vos voisins en cas d’absence prolongée

Alertez vos voisins en cas d’absence prolongée, et proposez de surveiller occasionnellement leur domicile s’ils font de même. La solidarité de voisinage, qui fonctionne bien mieux à l’étranger, a d’importants progrès à faire à Bernay. Évitez de signaler votre activité et vos absences en publiant trop d’informations sur votre domicile et votre vie privée sur les réseaux sociaux. Faites « le test du crétin » : demandez à l’un de vos proches, qui n’habite pas votre domicile, de venir tester les vulnérabilités de votre maison ou de vos habitudes quotidiennes.
N’oubliez pas que, si l’effraction n’est pas caractérisée lors de l’enquête de gendarmerie, votre compagnie d’assurances risquera fort de ne pas prendre en charge tout ou partie du sinistre. Enfin, si par malchance vous faites l’objet d’un cambriolage, ne touchez à rien, ne déplacez rien tant que les enquêteurs ne seront pas venus relever les empreintes de vos visiteurs indélicats. Si « la scène du crime » est modifiée, vous vous interdisez toute identification de traces laissées par les cambrioleurs.

cambriolage chiffres Bernay
Le camarade Churchill

Cet article vous a intéressé ?

Notez-le !

Note moyenne 3.3 / 5. Nombre de vote : 4

Aucun vote pour l'instant. Soyez le premier !

Pensez-vous que cet article soit utile ?

Suivez-nous sur les médias sociaux !

Laisser un commentaire